L’église est bâtie à la suite de la redécouverte de la sépulture d’Aigulphe de Bourges (connu sous plusieurs autres noms : Au, Ay, Août, Ayeul ou Ayoul), ancien évêque de Bourges enterré dans le plus grand secret en 845. À la suite d’une guérison attribuée à un miracle, ses reliques sont retrouvées en 996 et transférées dans un sanctuaire voisin, transformé en prieuré en 1048, année ou l’église Saint-Ayoul de Provins est donnée par Thibaud Ier de Champagne comte de Champagne avec l’autorisation du roi de France Henri Ier de France à l’abbaye Saint-Pierre de Montier-la-Celle qui envoie comme prieur Robert qui sera fondateur de l’abbaye de Molesme en 1075 et de l’abbaye de Cîteaux en 1095.

L’église est alors un lieu de pèlerinage, et son parvis héberge les premières foires commerciales de Provins. L’édifice est partiellement détruit par un incendie en 1157 et immédiatement reconstruit, puis remanié à de nombreuses reprises jusqu’au XVIe siècle.

Pendant la Révolution française, le prieuré Saint-Ayoul est vendu. Une partie du cloître est transformée en habitations, le chœur est utilisé comme lieu de stockage. L’État rachète le monument en 1828 et l’intègre à une caserne militaire. L’église est restaurée au XXe siècle.

L’édifice est protégé au titre des monuments historiques en plusieurs fois : le transept est classé en 1862, la nef en 1909, le choeur, la chapelle et le clocher en 1913 ; le reste du prieuré est inscrit en 2005 et son aile est classée en 2006.

Principales étapes de construction

  • 996 : Instauration d'un pèlerinage autour de la dépouille de saint Ayoul récemment exhumée près de la chapelle Saint-Ménard.
  • 1048 : Saint-Ayoul devient un prieuré bénédictin mais reste une paroisse. Première moitié du XIIe siècle: Reconstruction partielle de l'église à la suite d'importants problèmes de stabilité.
  • 1157 : Destruction de l'église et de la plupart des bâtiments conventuels par un incendie. Reconstruction de l'ensemble du monastère Saint-Ayoul.
  • 1158 : Consécration de la nouvelle église. Vers 1170: Ajout des trois portails sculptés sur la façade occidentale.
  • 1280 : Construction d'une chapelle Sainte-Marguerite, reconstruction de la nef et de la partie méridionale du chœur (chœur des religieux). Construction d'une grande chapelle qui devient le chœur des moines bénédictins. Début du XVIe siècle: Démolition des derniers vestiges du chevet roman remplacé par une abside polygonale.
  • 1527 : Séparation de l'église entre la paroisse et les moines à la suite d'un conflit.
  • Vers 1560 : Construction du double bas-côté nord et des deux dernières travées du bas-côté sud.
  • 1792 : Le prieuré et l'église sont partagés en lots et vendus comme biens nationaux. Rachat de la chapelle des Bénédictins, l'abside, le bras nord du transept et la chapelle Sainte-Marguerite par des particuliers. Démolition de l'extrémité orientale de la chapelle sud.
  • 1826 : Rachat du prieuré par l'Etat pour en faire un quartier de cavalerie, démolition de la chapelle Sainte-Marguerite.

Histoire et dates importantes

  • 1792 : Buchâge du portail royal.
  • 1862 : Classement du transept aux Monuments Historiques.
  • 1909 : Extension de ce classement à la nef (partie paroissiale de l'église) 1913 : Extension de ce classement à l'ensemble du chevet.
  • 1938 : Rétrocession du chevet par le Ministère de la Guerre au Service des Beaux-Arts. 1945 : Fin du cloisonnement militaire.
  • 1970 : Acquisition par la Ville de Provins des terrains situés à l'est du chevet et des bâtiments conventuels.
  • 1985 : Effondrement partiel du portail royal.
  • Années 1990 : Restauration du portail royal et ajout des sculptures de Georges Jeanclos.
  • 1994 : Acquisition par la Ville de Provins de l'ancien quartier de cavalerie et première étude préalable à la restauration du chevet.
  • 1996-1998 : Fouille des sépultures du chevet et de l'ancien cimetière.
  • 2007 : Cession du chevet par le Ministère de la Culture à la Ville de Provins.
  • 2008-2010 : Installation des vitraux de Gilles Rousvoal.
L'orgue daté de 1780 provient de l'ancienne abbaye cistercienne Notre-Dame de Jouy-le-Châtel (détruite à la Révolution).

Ouvrages de référence

Informations utiles

-

Tel: 01 64 00 04 23

2 Cour des Bénédictins, 77160 Provins

Privacy Preference Center

Visit Us On FacebookVisit Us On YoutubeVisit Us On InstagramCheck Our Feed