Le château en 3D ?

Bientôt disponible !

En Pays de Serres, aux confins du Quercy blanc et du Haut Agenais, surplombant la riante vallée du Boudouyssou aux 40 châteaux, le château de Sainte Foy d’Anthé niché dans son écrin de verdure est implanté sur un pech habité depuis l’époque gallo-romaine. Cette imposante sentinelle avancée commandait à la confluence du Boudouyssou et du Rességaïre, l’un des passages du Quercy en Agenais. A six kilomètres de la bastide royale de Tournon d’Agenais, le site inscrit de Sainte Foy (Site d’intérêt pittoresque en 1982) et son église castrale romane, qui fut paroissiale jusqu’en 1791, sont cités dans l’histoire locale depuis le XIIIème siècle dans le « Saisimentum Commitatis Tholosani » du 12 novembre 1271.

 

Le château de Sainte Foy d’Anthé « tour salle », au XIIème siècle, fut agrandi et fortifié lors des guerres de religions. L’architecture, en forme d’un quadrilatère militaire massif défensif, est l’exemple type du « château Gascon ». La fortification est constituée de quatre tours percées d’embrasures, reliées par des bâtiments et des courtines, encadrant une cour d’honneur ornée d’une galerie à l’italienne. Il fut remanié et agrandi à la Renaissance. Il doit son nom à l’épopée du moine Arosnide qui s’y cacha vers 860 lors de sa « translation furtive » des reliques de la première martyre agenaise, Sainte Foy, de la crypte de la cathédrale d’Agen à l’abbaye de Sainte Foy de Conques. Seigneurie tenue par la famille du Luc au XIVème siècle, il passa dans la célèbre Maison de Chasteignier en 1537. Cette famille, une des premières Maisons chevaleresques du Quercy, le conserva durant trois siècles. Un des hommes illustres de ce lignage, Monseigneur Germain de Chasteignier, évêque de Saintes, sacré en 1763 en la chapelle royale du château de Versailles, fut chapelain du Roi Louis XV, qu’il accompagna en 1745 à la bataille de Fontenoy. Dépouillé d’une grande partie de ses terres et vendu au début du XIXème siècle, l’ancienne seigneurie devint un domaine agricole et passa dans plusieurs familles. Pratiquement en ruines au XXème siècle, il connut dès 1979 d’importants travaux de restauration. Honoré du premier prix V.M.F 1982, il fut distingué lors de la remise du Label Patrimoine Historique V.M.F 2018. Les propriétaires actuels ont décidé de l’ouvrir et d’en faire un lieu touristique et culturel du Fumélois.

« Sainte-Foy gai séjour, tes arbres magnifiques

Et ton humble chapelle attirent les regards ;

On admire, en passant, tes sources poétiques,

Tes bassins où s’agite un peuple de canards. »

de L. du G. 1881

(Ludovic Jean Joseph François Numa de LAFFORE du GARROUSSEL châtelain du Garroussel à Anthé)

Étapes de construction

Informations utiles

-

Tel: 06 87 21 33 20

https://www.chateau-sainte-foy.com

47370 Anthé